Skip links
Disparition d’une partie des termes de recherche dans les rapports Google Ads.

Disparition d’une partie des termes de recherche dans les rapports Google Ads.

Si tu es un annonceur digital, tu dois jouir de la mine d’information proposée par Google Ads. Mais pour le géant, c’est trop d’informations. Et pour résoudre ce problème, Google s’attaque au précieux “termes de recherche”. En effet, sur Google Ads, le propriétaire d’un compte ne peut désormais voir qu’un nombre limité de termes de recherche, seulement ceux qui atteignent un certain seuil de volume.

“Starting September 2020, the search terms report only includes terms that a significant number of users searched for, even if a term received a click. You may now see fewer terms in your report.”
rapport google termes de recherche

Source : Google

Le rapport ne présente maintenant, et ce depuis Septembre, qu’un nombre de termes de recherche réduit. En effet, n’apparaissent maintenant que les termes de recherche ayant, du point de vue de Google, un volume de recherche “important”. Un changement qui fait naître un certain nombre d’inquiétudes chez les annonceurs que nous allons essayer d’apaiser ensemble.

Le rapport des termes de recherche Google Ads, c’est quoi ?

Attention, si vous pensez à la fameuse liste des mots clés, vous vous trompez !

C’est très simple, cet outil permet de répondre à la question suivante : Quelles sont les recherches utilisateurs qui déclenche l’apparition (l’impression) d’une (ou plusieurs) annonce(s) ? Prenons un exemple pour être sûr que nous soyons sur la même longueur d’onde.

Imaginons que vous vendiez des livres en ligne, qu’un utilisateur entre, dans la barre de recherche Google “livre pour enfant d’occasion” et que l’une de vos annonces apparaissent sur son écran, alors vous retrouverez “livre pour enfant d’occasion” dans le rapport des termes de recherche de ce compte Google Ads.
rapport termes de recherche
Mais ce n’est pas tout ! En plus, la plateforme permet de constater l’efficacité d’un terme de recherche en proposant plusieurs données comme le CPC, le volume de conversion ou encore le coût/conversion. Cependant, les annonceurs ne se servent pas exclusivement de cet outil pour constater les termes de recherche utilisés. En effet, il permet également :

  • d’identifier les tendances de recherche permettant d’affiner votre liste de mots clés déclenchant l’apparition d’annonces.
  • de mettre en évidence les mots non pertinents causant une dépense inutile du budget.
  • en cohérence avec le point précédent, à l’annonceur d’enrichir sa liste de “negative keywords” (liste empêchant les annonces de s’afficher pour des mots clés particuliers et non pertinents)
  • de constater l’efficacité (ou non) d’un ou plusieurs “type de correspondance” d’un mot clé associé à un terme de recherche. (le type de correspondance d’un mot clé correspond au choix de l’annonceur de faire apparaître de façon plus ou moins stricte une annonce en fonction de la recherche de l’utilisateur).

Ainsi, ce changement arrivé depuis Septembre, va directement influencer sur la façon d’agir des utilisateurs de Google Ads concernant par exemple la gestion du Coût par Clic (CPC).

Nos conseils pour optimiser vos campagnes Google Ads

D’après Google, il y a derrière ce changement, une volonté de respecter la confidentialité de l’utilisateur. Cependant, de nombreux annonceurs y voient une démarche stratégique et intéressée de la part de Google. En réduisant sa transparence, le géant du numérique limite le pouvoir des annonceurs. C’est une certitude, les annonceurs perdent un allié de taille. Dire l’inverse serait mentir : Google prive les annonceurs d’un peu plus de 15% de données significatives sur lesquels ils s’appuyaient pour optimiser leurs campagnes. L’erreur serait de penser que les mots-clés non pertinents n’apportent aucune information. Effectivement, tous les clics causés par des mots clés non pertinents représentent une dépense inutile et donc une perte ! C’est pour ça que l’on ressent une certaine frustration chez les annonceurs.

Cependant, ce changement ne doit pas modifier le comportement de l’annonceur. En effet, les données restantes sont les plus significatives pour l’optimisation ! Ainsi, nous n’avons aucune raison de baisser les bras !

Voici une liste non exhaustive de nos recommandations pour nous adapter à ce changement.

Une première solution alternative est d’utiliser le rapport de termes de recherche de Bing. Vous pouvez par exemple optimiser vos campagnes de recherche Bing tout en trouvant un nouveau trafic que le rapport sur les requêtes de recherche de Google ne vous montre plus. A vous les nouveaux mots clés (et mots clés négatifs) !

Par ailleurs, une autre recommandation est le lancement de campagne DSA (si cela n’est pas encore fait) qui sont un excellent moyen de cibler vos annonces en fonction du contexte de vos pages et donc d’atteindre une audience intéressante non couverte par vos mots clés.

Enfin, ce changement est peut-être l’occasion d’utiliser davantage les stratégies d’enchères automatisées (CPA cible ; CPC amélioré …). Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il ne faut pas oublier que si certaines données sont désormais hors de notre vue, elles ne sont pas hors de la vue de Google. Ainsi, le géant pourra très bien les utiliser pour informer ses propres stratégies d’enchères automatiques.

Plus d’excuses ! À vos campagnes, prêt… optimisez !

5/5 - (9 votes)
Romain
Romain

Leave a comment

Faites passer le mot